UTL. Hypnose et acupuncture en anesthésie par le docteur Jean-Michel Hérin, le 28 avril 2017

UTL. Hypnose et acupuncture en anesthésie par le docteur Jean-Michel Hérin, le 28 avril 2017

Le docteur Jean Michel Hérin, anesthésiste des hôpitaux de Quimper et de Douarnenez est venu au Juvénat le 28 avril, présenter aux membres de l’UTL l’intérêt de l’hypnose médicale et de l’acupuncture dans le traitement des malades.

Elles ont pour but d’apporter le bien-être du corps et de l’esprit du patient, dans une relation d’empathie avec son médecin. Le but est de rendre le patient actif dans sa guérison.

 

Tous les stades de l’hypnose existent, entre l’hypnose conversationnelle et la transe hypnotique profonde. Il faut focaliser l’attention du patient et entrer en phase avec lui. On l’amène dans un « lieu » où il se sent en sécurité en se mettant sur la même longueur d’onde. Dans l’esprit inconscient tous les apprentissages sont stockés, tout ce qui vient de nous et de nos ancêtres. La sagesse du patient est connectée à la sagesse universelle.

 

Les indications de l’hypnose sont en chirurgie : les hernies, la gynécologie, la sénologie, le traitement de la thyroïde, ainsi que des examens comme la colonoscopie, le scanner, le stress des examens.

Les contre-indications sont, un patient non motivé, manquant de confiance, un anesthésiste pas formé, des opérateurs pas intéressés. Il faut observer le patient, utiliser ce qu’il peut donner. Les mots rassurants et les pratiques gestuelles sont importants.

 

Les processeurs idéo-moteurs sont : la catalepsie, l’endormissement de certaines zones, la création de zones de sécurité, dans l’espace (plages, maison d’enfance) dans le temps (le bac, le bébé), corporel (confort), artistiques, affectifs. La réification transforme un symptôme en une chose. Il est possible de pratiquer l’autohypnose, de méditer sur la vérité, l’art, la beauté…

 

L’acupuncture née de la médecine chinoise, stimule par le Qui l’énergie vitale, par le Jing les acquis, la nourriture de l’âme et du cœur, par le Shen l’esprit qui vient du cœur, l’esprit créateur.

Les huit règles thérapeutiques agissent sur la circulation sanguine, nerveuse, énergétique, par une action sur les méridiens et les points de commande.

 

Les indications sont : la prévention, l’action avant une opération, une naissance, une pré-habilitation. Pendant la chirurgie : le traitement des effets secondaires ; Après : la réhabilitation, l’analgésie, la prévention des récidives. On traite le corps et l’esprit.

 

«Le bon thérapeute est le dernier que le patient consulte avant la guérison ».



28/05/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres