UTL. Les maladies de l’œil par le docteur Etienne Ribaute, le 24 février 2015

UTL. Les maladies de l’œil par le docteur Etienne Ribaute, le 24 février 2015

« L’œil regarde mais c’est le cerveau qui voit ».Le docteur Etienne Ribaute, a su avec humour dédramatiser son récit afin de faire comprendre aux adhérents de l’UTL ce qu’est l’œil, quels sont ses défauts, ses maladies et ses liaisons avec le cerveau.

 

L’assistance où les porteurs de lunettes étaient nombreux, se montrait particulièrement attentive aux croquis, photos et films d’interventions médicales commentés par le docteur  Etienne.

L’œil souffre parfois de troubles réfractifs d’origine familiale ou génétique. Dans l’œil un peu long du myope, l’image se forme en avant de la rétine. Chez l’hypermétrope c’est le contraire. En cas d’astigmatisme  l’œil focalise les images verticales à un point différent des images horizontales. Ce défaut peut s’ajouter aux précédents. Le presbyte voit mal les objets rapprochés par perte d’élasticité du cristallin. Tous ces défauts peuvent être corrigés par des verres.

Aujourd’hui les progrès de la médecine, appuyés sur les inventions de nouvelles machines de détection et de soins sont d’un précieux secours pour les ophtalmologistes. Mesurant l’acuité visuelle, la tension oculaire mais aussi examinant la rétine, le fond de l’œil, le champ visuel, ils soignent les maladies de l’œil.

 

Les  maladies de l’œil peuvent être les conséquences de maladies générales. Le diabète est la première cause de cécité. L’hypertension peut créer des accidents vasculaires dans l’œil.

Le glaucome est lié à la compression du nerf optique. L’évacuation de l’humeur aqueuse au travers d’un filtre situé à l’angle entre l’iris et la cornée est ralentie et la pression s’élève, altérant le nerf optique. Le champ visuel s rétrécit de plus en plus mais la vision centrale est longtemps conservée. Cependant la cécité peut survenir. L’âge est un facteur aggravant. Des collyres peuvent modifier la sécrétion de l’humeur aqueuse. Le laser ouvre l’angle entre l’iris et la cornée.

La cataracte est due à l’opacification du cristallin. La maladie est le plus souvent liée à l’âge et elle provoque une baisse de la vision. Le seul traitement efficace est le remplacement du cristallin par un implant artificiel.

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) touche la macula dans la zone centrale de la rétine. Elle provoque une baisse de la vision centrale avec déformation des images et difficultés à lire les mots. Les premiers signes sont l’apparition de points jaunes puis de taches sur le fond d’oeil. Un vaisseau anormal peut soulever  la rétine. Des injections intraoculaires mensuelles de Lucentis peuvent stabiliser la vision ou ralentir la progression de la maladie. Des greffes de cellules souches sont envisagées.

 

Le système visuel permet de connaître les objets, leurs mouvements, leurs couleurs. Des  photorécepteurs assurent la conversion de l’énergie lumineuse en messages nerveux constitués de signaux électriques, grâce à des photo-pigments. Ces messages sont traités par le cerveau.

Des illusions d’optique trompent la perception des mouvements, des contrastes, de la géométrie, des couleurs. Les yeux ont bien vu mais c’est le cerveau qui se trompe. La représentation visuelle du monde extérieur est le fruit de la construction cérébrale. Le cerveau reconstruit les images.



03/03/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres