UTL. Le Qatar : Ce qu'il est, ce qu'il pèse par Alain Collas le 06 novembre 2017

UTL. Le Qatar : ce qu'il est, ce qu'il pèse par Alain Collas le 06 novembre 2017

 

Le Qatar, petit émirat du Moyen Orient a pour capitale Doha. Cette ville concentre la moitié de la population. Son origine remonte au protectorat britanique au 19e siècle. Les anglais furent tout d'abord motivés par leurs intérêts coloniaux en Inde (voie d'accès), puis par la découverte des hydrocarbures. Le Qatar vivait de pêche et de la culture des perles avant cette découverte.

La famille Al Thani devient la famille régnante au milieu du 19e siècle à la suite d'un conflit entre tribus, sous le protectorat. Le pays acquiert son indépendance en 1967.

Il tire ses revenus de l'exploitation du gaz et du pétrole. Son taux de croissance est de 5 %/an son taux de chômage est quasi nul (0,40 %).

Il diversifie ses investissements en prenant des participations dans les grands groupes européens : luxe, tourisme, hôtels, casinos, supermarchés, le sport (PSG), achat de terres agricoles en Amérique latine et en Afrique. Il mise aussi sur le savoir et la culture (musée, universités). Sa volonté est de se marquer comme grande puissance arabe. Il crée la chaîne TV Al Jazeera (émissions sur l'ensemble du monde). Cette politique a été entamée en 1996.

Le pays paraît riche et puissant, mais reste rétrograde et est fragile de l'intérieur, de la même manière qu'en Arabie Saoudite. Les Qataris sont scolarisés (classes moyennes et supérieures). Les étrangers sont « esclaves », et employés sur les chantiers et dans les services. C'est le premier pays du Moyen Orient a avoir donné le droit de vote aux femmes. Elles peuvent occuper des postes qualifiés et avoir des mandats électifs. Cependant la charia reste en vigueur.

Le Qatar finance des groupes terroristes : état islamique en Libye, Aqmi au Magreb, au Mali. Dix pour cent (10 %) de son PIB est inverti dans l'armée (ex rafales). Il a soutenu les révolutions des pays arabes, appuie les Frères musulmans. Il est accusé d'être l'une des principales sources financières du terrorisme islamique. Il finance 2 expressions opposées : chiites et sunnites. En 2017, une crise diplomatique secoue les pays du golfe en relation avec les conflits du Moyen Orient. A cette occasion l'Arabie Saoudite rompt ses relations avec le pays.

La France se situe comme un partenaire du Qatar depuis la présidence Sarkozy (anti-iranien).



15/11/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres