UTL. Jean-Jacques Rousseau, l’écrivain paradoxal 09 01 17

UTL. Jean-Jacques Rousseau, l’écrivain paradoxal 09 01 17

Olivier Macaux, avec son enthousiasme habituel a su, devant les adhérents de l’UTL, faire revivre Jean-Jacques Rousseau, ce poil à gratter solitaire, cet explorateur de nouveaux territoires de la pensée, dans ce 18ème siècle agité.

Jean-Jacques Rousseau, né en 1712 à Genève, fut bientôt connu par ses critiques de nombreux domaines de la pensée. Selon Goethe « Avec Voltaire c’est le monde ancien qui fuit. Avec Rousseau c’est le monde nouveau qui nait ».

Philosophe, Rousseau détestait les philosophes, romancier il condamnait le romantisme, chrétien il prenait ses distances avec toutes les églises. Il écrit le « contrat social » mais vit en reclus. Il se veut pédagogue mais abandonne ses enfants.

De 1750 à 1762, Rousseau est encore l’ami de Diderot et des philosophes mais aspire déjà à une retraite. Après ses amours avec la baronne de Warens, puis d’autres dames, Il est l’enjeu de deux femmes, Madame d’Epinay et Madame d’Houdetot sa belle-sœur. Condamné par le Parlement et l’Eglise catholique pour ses écrits, il est proscrit. Il a la hantise d’un complot contre lui.  Il écrit alors  « Les confessions ». Réfugié bientôt à Paris il rédige ses « Dialogues » et « Les rêveries d’un promeneur solitaire », méditation sereine, à travers la contemplation de la nature. « Le paysage est le reflet de notre paysage intérieur ». Dans «  les confessions » il déclare « l’homme n’est pas indigne du monde où il est »

Dans ses Discours, Jean-Jacques Rousseau dénonce la corruption par les arts et les sciences. Il étudie les causes de l’inégalité dans la société. Dans le discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, il défend l’homme naturellement bon, face à une société qui l’aliène. Il met également en cause la concurrence qui s’accroit avec la civilisation.

La Nouvelle Héloïse en 1761 sera un immense succès. C’est l’exploration romanesque du moi et du monde, à travers la passion amoureuse de Julie et de Saint-Preux, son précepteur. L’individu devient sujet de la pensée C’est aussi un roman social : « celui qui sait limiter les besoins est toujours riche ».

« Du Contrat social » à «Emile », l’homme et le citoyen sont présentés comme deux figures dissemblables : « L’homme est né libre et partout il est dans les fers, dans un monde terrifiant ». « Renoncer à sa liberté c’est renoncer à sa qualité d’homme ». Il dénonce la violence des rapports sociaux. Dans la société idéale le fait ne fait pas droit et la vérité commune est entérinée par la loi.

Dans « Emile » Jean-Jacques Rousseau prône une nouvelle éducation pour échapper à l’aliénation sociale. « La seule habitude que l’on doit laisser prendre à l’enfant c’est de n’en contracter aucune ». Il faut lui apprendre à vivre et « aimer d’autant plus l’enfance qu’elle ne cesse d’être menacée ».

Jean-Jacques Rousseau meurt subitement le 2 juillet 1778 au château d’Ermenonville près de Paris.



17/01/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres