UTL. « La compagnie Brassens » ressuscite le poète chanteur le 18 01 2015

 

UTL. « La compagnie Brassens » ressuscite le poète chanteur le 18 01 2015

« Une jolie fleur dans une peau de vache » et bien d’autres trouvailles poétiques de Georges Brassens ont été chantées lundi après-midi à l’Agora par « La compagnie Brassens » devant plus de 160 adhérents de l’UTL venus fredonner les airs populaires de leur jeunesse.

Fanch à la contrebasse, Michel et Jean-Claude à la guitare, Adrien au chant, ont su avec talent faire revivre ces petites scènes de la vie quotidienne, ces déclarations d’amour, ces histoires coquines croquées par l’artiste à la manière d’un photographe inspiré. « L’orage », « le parapluie », « Brave Margot »… sont autant de petits bijoux finement ciselés. Parfois Brassens a mis en chanson des poèmes de ses amis comme Paul Fort dans « Le petit cheval » ou Antoine Paul dans « Les passantes ». Fidèle à ses hôtes, Georges composa aussi « La cane de Jeanne » et « l’Auvergnat ».

 

Une belle voix de crooner

 

Dans un registre très différent du créateur mais avec une diction parfaite et une belle voix de crooner Adrien a su faire revivre l’univers de Brassens. L’assistance conquise reprenait en chœur « Les bancs publics », « Auprès de mon arbre » ou « Les copains d’abord ». « La supplique pour être enterré à la plage de Sète » fut hélas exaucée en 1981. Comme chantait Brassens : « La Camarde qui ne m'a jamais pardonné / D'avoir semé des fleurs dans les trous de son nez,/ Me poursuit d'un zèle imbécile. »

Trente-cinq ans après la mort du poète-chanteur qui reçut le grand prix de la poésie de l’Académie française en 1967, les vifs applaudissements aux artistes de « La compagnie Brassens » montraient le succès d’un concert de 2 heures, sans entractes mais avec 30 chansons. Un joyeux goûter offert par l’UTL concluait ce bel après-midi de spectacle.



22/01/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres